Magique ou chimique ? Rien de sorcier, découvrez à présent le processus de fabrication de nos petits cubes si rafraichissants avec la machine à glaçons. Utiles ou quasiment nécessaires en été, les glaçons rafraichissent nos boissons et nos cocktails. Vos invités apprécieront de pouvoir profiter de leur whisky avec deux ou trois glaces. La réussite de votre cocktail en dépend fortement. La machine à glaçon est un appareil spécifique, capable de vous délivrer en temps voulu la quantité de glaçons dont vous avez besoin. Mais savez-vous comment elle procède pour vous concocter ces petits cubes si essentiels en si peu de temps ?

Une réfrigération instantanée

Si vous n’avez pas oublié vos leçons élémentaires de chimie, la glace est obtenue à partir de l’eau refroidie à très basse température. Dans votre congélateur classique, elle est à -10°C en général. Dans la machine à glaçon, elle descend jusqu’à -25°C, permettant ainsi la solidification de l’eau presque instantanément. C’est l’évaporateur frigorifique, constitué de tubes en cuivre, qui permet de propager le liquide frigorigène autour du réservoir, avec des condenseurs pour souffler l’air froid. Même si l’eau se solidifie immédiatement, il faut tout de même compter quelques minutes pour former les petits blocs de glace. La chambre de traitement est constituée de petits alvéoles pour obtenir les formes désirées, cubes ou plus arrondies, avec ou sans creux. Une fois que le glaçon est prêt, il tombe directement dans le bac pour que vous puissiez les récolter.

Un processus totalement automatisé

Un réservoir d’eau est disposé à l’arrière de votre machine à glaçon. La capacité de celui-ci dépend de votre machine, de 2, 3L, voire plus pour les modèles pro. Il vous suffit de le remplir et d’attendre que l’appareil fasse tout le travail. Il est important d’utiliser de l’eau préalablement filtrée pour éviter la prolifération des bactéries. N’oublions pas que les glaçons seront consommés. Certains modèles, plus chers, proposent un filtre intégré. Néanmoins, vous pouvez très bien utiliser un filtre classique, plus abordable et facile à nettoyer. La quantité d’eau nécessaire à injecter dans la chambre de refroidissement est calculée par la machine elle-même. Une fois que les glaçons sont prêts et délivrés dans le bac, la machine recommence le processus. Certains modèles disposent d’un bac de conditionnement des glaçons pour les maintenir à bonne température. Vous n’aurez donc pas à libérer le bac après chaque processus. Mais ces machines sont plus énergivores, vu qu’elles travaillent en permanence pour garder vos petits cubes prêts à tout moment. Si vous voulez limiter votre budget, optez néanmoins pour une machine avec un avertisseur lorsque le bac est plein.

Entretien manuel ou automatique selon les modèles

Avec le froid permanent, votre machine à glaçon est un nid potentiel à bactérie. Il convient de l’entretenir périodiquement. Si les modèles les plus aboutis, mais aussi les plus chers, disposent d’une fonction entretien automatique, les modèles plus simples nécessitent un nettoyage manuel. Rien de bien compliqué. Arrêtez votre machine et attendez que tous les glaces se liquéfient. Sortez le bac et tous les autres éléments de l’appareil et nettoyez-les avec de l’eau savonneuse ou du vinaigre blanc, de préférence chaude pour éliminer tout résidu. Faites autant avec le réservoir d’eau. Nettoyez également le condenseur pour éviter les petites obstructions qui peuvent gêner le débit d’eau. Laissez sécher le temps nécessaire et la machine pourra reprendre son travail.